Faire de la maison un meilleur environnement grâce aux programmes de la diaspora : Faire participer la diaspora albanaise pendant la pandémie

BARDHA QOKAJ  |  23 JUIN 2021  |  ROUTED Nº15  |  TRADUIT DE L’ANGLAIS

Bardha Qokaj - Cape of Rodon photoS.jpg

Avec l'aimable autorisation d'IOM Albania.

L'Albanie a l'un des taux de migration les plus élevés au monde. Près de 1,7 million d'Albanais vivent en dehors du pays, principalement en Europe, mais aussi avec une présence significative en Amérique du Nord ainsi que dans d’autres régions. Les envois de fonds des migrants ont été une source importante de capitaux au fil des ans, atteignant en moyenne 1,15 milliard d’euros par an au cours de la période 2008-2017, soit environ 12 % du PIB du pays. Aujourd'hui, les décideurs politiques en Albanie et les agences de développement ont réalisé que la diaspora devient de plus en plus importante dans le développement de l'Albanie. 

Le programme de la diaspora « Faire participer la diaspora albanaise dans le développement social et économique de l'Albanie » a été mis en œuvre par l'OIM Albanie en 2018, avec un financement du ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, ainsi qu'une participation opérationnelle de l'Agence italienne pour la coopération au développement (AICS) en Albanie. 

 

Manoela Lussi a rejoint l'OIM en 2018 en tant que responsable du programme de la diaspora. Elle a une grande expérience de travail pour le gouvernement italien et les organisations internationales, principalement dans la conception, la gestion et le suivi des programmes de développement. Manoela est titulaire d'un doctorat en politiques transfrontalières de l'IUIES, d'un double master en analyse et gestion de projets de développement et en conception et gestion de projets européens, et d'une licence en sciences politiques internationales de l'Université de Padoue, en Italie. Elle est également titulaire de plusieurs certificats de troisième cycle dans des domaines tels que le droit et la politique de l'Union européenne en matière d'immigration et d'asile. 

 

Les effets de la COVID-19

Manoela Lussi, responsable du programme de la diaspora, se souvient : «Nous étions en train de mettre en œuvre et de lancer de nouveaux mécanismes pour faire participer la diaspora albanaise, lorsque nous avons été confrontés à la pandémie de COVID-19, qui a changé notre mode de vie de manière inattendue. Et compte tenu du fait que notre programme ciblait principalement la diaspora albanaise en Italie, l'un des pays les plus touchés au début, nous pouvons dire que la pandémie a également eu un impact sur le « mode de vie » du programme. Ensuite, comme beaucoup d'autres acteurs, nous avons dû relever le défi de continuer en utilisant des moyens non traditionnels. Nous avons travaillé avec une pensée positive et une prompte créativité.»

 

Le premier exercice d'adaptation du programme de la diaspora à la nouvelle normalité a été la formation de formateurs sur la gestion du cycle de projet et la collecte de fonds, qui vise à soutenir les institutions de mobilisation de la diaspora albanaise nouvellement créées et à renforcer leurs capacités à mieux faire participer la diaspora albanaise à l'étranger. La formation devait être dispensée en personne à l'École albanaise d'administration publique (ASPA) aux fonctionnaires concernés, mais le verrouillage et la distanciation sociale ont rendu la chose impossible.

 

Lussi ajoute : «En accord avec le donateur du programme et les partenaires institutionnels, nous avons pu adapter toutes les formations et activités hors ligne à celles en ligne. Nous sommes fiers de nous considérer comme des pionniers en utilisant, pour la première fois, la technologie utilisée par l'ASPA pour dispenser une formation, qui est maintenant devenue une pratique courante utilisée par l'ASPA tout au long de cette pandémie.» 

 

La mise en place du programme Connecter l’Albanie, un nouveau mécanisme de stimulation des investissements étrangers, pour soutenir la participation de la diaspora albanaise dans le développement du pays, est un autre exercice auquel le programme a procédé pendant la pandémie. Il s'agit d'une autre initiative où la technologie a été utilisée. 

 

Connecter l'Albanie fait participer la diaspora albanaise en tant qu'agents de développement pour stimuler les investissements directs et indirects en Albanie. Le programme récompense la diaspora en lui versant une prime pour chaque employé embauché par les entreprises créées grâce à son soutien.  «Le lancement de Connecter l'Albanie dans le contexte de la crise mondiale a été une activité difficile pour le programme de la diaspora de l'OIM en Albanie, mais pas impossible. Après de nombreuses discussions et préparations avec les donateurs et partenaires de la diaspora albanaise, nous avons lancé Connecter l'Albanie le 18 décembre 2020. Connecter l'Albanie est maintenant pleinement opérationnel, facilitant la participation des membres de la diaspora albanaise en tant qu'agents de développement intéressés. Grâce à un soutien technologique, nous avons pu convertir en ligne les événements hors ligne destinés à la diaspora albanaise et aux investisseurs potentiels en Italie, suivis d'une campagne numérique touchant plus de 300 000 membres de la diaspora. Nous sommes très heureux que la diaspora albanaise ait manifesté son intérêt pour le nouveau mécanisme Connecter l'Albanie, en demandant à devenir des agents de développement. Les certificats ont déjà été délivrés à plusieurs agents de développement de la diaspora », a déclaré Manoela. 

 

Faire participer la diaspora à distance

 

La pandémie nous a prouvé que la diaspora albanaise n'est pas seulement une ressource dans le pays d'accueil, contribuant à des secteurs critiques tels que les soins de santé, la chaîne d'approvisionnement alimentaire et d'autres services importants, mais qu'elle peut également participer au développement de son pays d'origine, où qu'elle se trouve, par le biais du transfert de compétences et de connaissances. Par exemple, le programme de bourses de l'UE le plus récent est conçu et mis en œuvre dans le but de faire participer et de mobiliser 35 professionnels hautement qualifiés de la diaspora, où qu'ils vivent. Ils apporteront leur soutien et leur expertise dans les domaines prioritaires que l'Albanie doit adopter dans le cadre du processus d'adhésion à l'UE.

 

En outre, des boursiers, des membres du conseil consultatif technique et des personnes détachées soutiennent la participation des institutions et des communautés de la diaspora albanaise - la majorité d'entre eux à distance. «La participation de la diaspora albanaise, du personnel et des consultants dans différents pays ne serait pas possible sans les outils innovants que la technologie offre aujourd'hui, permettant et facilitant le travail et la communication au quotidien. Et cela a commencé à être particulièrement évident pendant la pandémie», souligne M. Lussi. Le programme a également mis en lumière certaines des contributions de la diaspora albanaise pendant la COVID-19 dans certaines régions d'Italie. 

 

Lussi conclut : «Je suis très heureuse de piloter une si grande initiative, visant à établir les racines et les meilleures pratiques pour la participation de la diaspora et à appliquer des approches technologiques innovantes, comme avec Connecter l'Albanie. Et je suis également fière de dire que grâce au programme de la diaspora de l'OIM, pour la première fois, le rapport d'étape de l'UE pour l'Albanie de juin 2019 a souligné les efforts du gouvernement albanais sur les questions liées à la diaspora, soulignant que les efforts pour faire participer la diaspora devraient se poursuivre.»

Bardha Qokaj.jpg

Bardha Qokaj

Bardha Qokaj est originaire d'Albanie. Elle est titulaire d'un diplôme universitaire en langue et littérature albanaises et d'un Master en sciences en médias et marketing de l'université de Tirana. C'est une experte en communication expérimentée qui a déjà travaillé dans le secteur des médias audiovisuels avec des donateurs et des communautés. Elle s'intéresse à une variété de sujets, notamment les droits de l'homme, le plaidoyer, la communication pour le développement et la migration.

puerro largo.png

Cet article appartient au numéro «Renforcer les capacités des diasporas mondiales dans l'ère numérique», une collaboration entre Routed Magazine et iDiaspora. Les opinions exprimées dans la présente publication sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement les positions de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ou de Routed Magazine.

iDIASPORA logo.jpeg
white banner FIXED shorter.jpg

You might also like...

Aida Ibricevic i-dijaspora TITLE PHOTO.p

Innovative approaches in diaspora engagement: i-platform/i-dijaspora connecting the Bosnian and Herzegovinian diaspora

INTIMAL  Fig1DrawingDreams.jpg

INTIMAL: Relational listening that unknowingly prepared us for the COVID-19 pandemic

Dejan Alempijevic1.jpg

Balkan beat parties in the centre of Berlin: Music as a cultural heritage that connects peoples